FEMME ET MÈRE APRÈS L'INCESTE

Auteurs: Soraya de Moura Freire et Luc Massardier (2019)

 

Présentation de l'éditeur

 

L'inceste n'est pas une violence sexuelle comme les autres. Ses conséquences sur la sexualité adulte, la maternité et les processus de transmission sont maintenant connues : les victimes de ce traumatisme spécifique perdent toute confiance en elles, dans leur famille et dans la société. Accepter sa sexualité et celle du partenaire, choisir librement de devenir mère ou pas, être en sécurité avec ses enfants sont autant de challenges qui demanderont du temps pour se réaliser.

Si les traces du traumatisme ne disparaissent jamais complétement, une écoute et un soutien respectueux de la parole et de la singularité de chacune pourront aider les victimes à faire émerger les parties vitales de leur moi et à retrouver leur liberté et leur dignité de femme. Cet ouvrage, qui s'appuie sur les résultats d'une recherche universitaire, permet de mieux comprendre le parcours des victimes, ce qui les a blessées, ce qui les a soutenues, tout au long de leurs vies.
Il propose des perspectives d'accompagnement psychothérapique et de prévention en parentalité.

livre.jpg

Dans cet ouvrage consacré à la question des mères et de l’inceste, notre propos vise à présenter ce que la littérature nous apprend sur la maternalité et sur les enjeux psychiques pour les femmes qui ont subi un inceste dans leur enfance et/ou adolescence.
Au préalable, rappelons qu’il n’y a pas un mais des incestes. En effet, la notion d’inceste regroupe des situations multiples, complexes qui impliquent des processus psychiques divers, entre autres : inceste au sein de la fratrie, abus du père, de la mère ou d’un substitut parental ; révélation ou silence de l’enfant victime ; protection, déni ou rejet du parent recueillant la révélation ; procédures judiciaires ou non ; soutien thérapeutique ou non.
Les savoirs sur l’inceste et sur l’interdit de l’inceste concernent tant les dimensions psychologiques que médicales, anthropologiques, sociales, politiques et juridiques. Toutefois les études scientifiques consacrées aux répercussions psychiques restent rares sur ce thème, et plus encore lorsqu’il s’agit d’associer maternalité et inceste. Notons ici qu’aucune étude n’est consacrée au devenir père des garçons victimes d’inceste.
Le terme de maternalité en référence à la définition proposée par Barraco et Lamour (1998, p. 26-27) évoque l’ensemble des réaménagements psychiques et affectifs permettant à des adultes de devenir parents et de répondre aux besoins nourriciers, affectifs et psychiques de leur enfant…

Inceste-lorsque-les-meres-ne-protegent-pas-leur-enfants.jpg
pawel-czerwinski_edited.jpg